Définition du kitesurf (ou kiteboarding)?

Le kitesurf est un sport aquatique récent né dans les années 1980 en France. Les frères Dominique et Bruno Legaignoux ont été les premiers passionnés à concevoir une aile à structure gonflable encore aujourd’hui utilisée par les kitesurfeurs du monde entier. Au fil des années, les trois éléments indispensables à la pratique du kitesurf, l’aile, la planche et le harnais ont évolué afin d’offrir un maximum de sécurité. Voici une des définitions du kitesurf

 

Définition du kitesurf

Le mot kitesurf est formé du mot “kite” qui veut dire cerf-volant en anglais et “surf” qui désigne la planche.

C’est un sport nautique qui se pratique grâce à un planche tractée par une aile (d’où la désignation d’aile de traction que l’on peut également rencontrer). Tantôt appelé kitesurf, kite ou kiteboard ou kiteboarding selon les pays. Ce sport permet de glisser sur l’eau en toute liberté en utilisant la force du vent. Le rideur ou kitesurfeur navigue en travers du vent à la manière d’une planche à voile et tir des bords.

 

Histoire du kitesurf

Le kitesurf s’est développé au milieu des années 1980 grâce à des français: Manu Bertin et les frères Dominique et Bruno Legaignoux, des bretons passionnés de sport nautique.

En 1984, les frères Legaignoux dépose un brevet sur des ailes à structures gonflables utilisées encore aujourd’hui par les kitesurfeurs.

En 1995 à Hawaï, Manu Bertin commence à utiliser les ailes Wipika (abréviation de  Wing Inflatable Power Insubmersible Kite Autonome) mises au point par les frères Legaignoux en les associant avec des planches de surf.

Rapidement, ce nouveau sport fait la une des magazines de Windsurf et se popularise. Raphaël Salles, fondateur et actuel directeur de la marque Fone, développe à son tour des ailes à caisson et commercialise, en 1997, la première planche de kitesurf fabriquée en série.

Le matériel de kitesurf

L’aile, les lignes, la barre

On distingue deux grands types d’ailes:

  • les ailes à caisson qui se gonflent grâce à la circulation de l’air (même principe que pour une aile de parapente)
  • les ailes à boudin qui sont équipées d’une structure gonflable qui flotte à la surface de l’eau et redécolle facilement  une fois mouillée.

L’aile est maniée grâce à une barre qui se situe maximum à une longueur de bras du rideur. 4 lignes ou 5 lignes (2 lignes avant, 2 lignes arrière, une ligne de sécurité) de 22 à 25 mètres de longueur relient la barre à l’aile.

La taille du kite varie en fonction de la force du vent et du poids du kiteur. Plus le vent est fort et plus l’aile sera petite et plus le kiteur est lourd, plus l’aile sera grosse. 

Vous pouvez retrouvez ici notre tableau des tailles d’ailes de kitesurf en fonction du vent et du poids du rider.

Taille ailes kitesurf selon vent

La planche

On trouve principalement deux grandes familles de planches: bidirectionnelles ou twintip pouvant naviguer dans les deux sens sans changer ses pieds de place et les planches directionnelles de type surfs (renforcées avec ou sans straps), c’est-à-dire possédant un sens de navigation avec un avant et un arrière.

Il existe 3 types de planches directionnelles: les surfs utilisés dans les vagues, les planches de longue distance (avec un très gros volume et une grande flottabilité) et les planches de vitesse fines et effilées.

Pour un débutant, choisir une longue planche de type twintip permettra de faciliter ses appuis. La largeur, quand à elle, est définie par le poids du rider. Le volume, lui, n’a pas d’importance.

Retrouvez ici notre guide matériel de kitesurf pour les débutants

 

Le harnais

Il existe principalement  deux types de harnais.

  • Le harnais ceinture ou dorsal se place dans le creux du dos entre le bassin et les côtes et offre une grande  liberté de mouvement.
  • Le harnais culotte s’apparente à un baudrier d’escalade et maintient fermement le fessier. Il est conseillé aux débutants, car il facilite les appuis sur la carre.

Mais depuis l’arrivée des kites à grand depower, plus doux et demandant moins de prise de carre, on navigue plus à plat. Dès lors, le harnais ceinture convient lui aussi pour un débutant. Là aussi, l’évolution du matériel évite qu’il remonte trop sous les bras. Depuis quelque temps, le harnais ceinture supplante donc un peu le harnais culotte.

Retrouvez ici notre guide: comment choisir son harnais de kitesurf.

 

Le harnais relie le kiteur a son aile via la ligne centrale qui vient s’accrocher sur le bord d’attaque de l’aile. Cela crée un point fixe qui permet, lorsqu’on pousse la barre, d’enlever la puissance de traction grâce à la modification de l’angle d’incidence de l’aile.

Kitesurf_connection barre FR

L’élément indispensable: le vent

Le kitesurf se pratique grâce à des vents allant de 4 à 8 Beaufort (10 à 40 knots). La navigation se complique quand le vent est léger ou très fort.

On arrive à kiter dès 2 Beaufort  (5 knots) de vent notamment grâce à un hydrofoil. Certains pratiquants de foil considèrent qu’il ne s’agit plus vraiment de kitesurf mais de kitefoil ou hydrofoil.

Le foil est un avion subaquatique qui permet de sortir la planche de l’eau et donc de diminuer le frottement, on a alors besoin de moins de vent. En hydrofoil,  il est possible d’aller 3 fois plus vite que la vitesse du vent.

Mais ceci est un autre sujet, retrouvez ici notre guide sur l’hydrofoil pour kitesurf

Hydrofoil kitesurf

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.