Kite: Qu’est ce qu’un hydrofoil?

Definition d’un hydrofoil

Un hydrofoil se compose de cinq éléments:

– la planche

– le mât

– le fuselage

– l’aile avant

– l’aile arrière ou stabilisateur

Foil all part

Un foil s’apparente à un avion subaquatique et cette discipline est en train de se développer à toute vitesse. Si les foilers ont déjà pris le pouvoir dans les courses, la pratique tend maintenant à se démocratiser et convainc les derniers sceptiques. Contrairement à la légende qui veut bien faire croire que le foil en kitesurf est inaccessible, il faut simplement avoir la volonté de quasi réapprendre à kiter, le temps de comprendre les nouveaux appuis sur la planche.

La plus grosse erreur est de vouloir voler sur l’eau! C’est pour ça qu’un rideur peu expérimenté va généralement mieux s’en sortir au début, car il a moins d’automatismes qu’un rider confirmé.

Pourquoi foiler? Beaucoup de kiteurs sans foil attendent sur la plage que le vent soit assez fort pour se mettre à l’eau. Ils regardent alors les foileurs qui tirent des bords, tournent et virevoltent sur l’eau.  L’hydrofoil va vous sauver des sessions et même quelquefois des vacances! Selon les spots et les régions, il est possible de naviguer jusqu’à dix fois plus grâce au foil.

 

 

Comment fonctionne un Hydrofoil ?

Placé sous la planche du rideur, le foil peut être comparé au fonctionnement d’une aile d’avion (les foilers parlent eux-mêmes d’avion). Il a une vitesse seuil à partir de laquelle il commence à porter.

Cette vitesse est plus ou moins élevée en fonction des modèles. La portance, qui permet de faire sortir le foil de l’eau, est rendue possible grâce à la vitesse d’écoulement de l’eau qui est différente entre l’intrados et l’extrados de l’aile avant de l’hydrofoil qui pousse donc vers le haut.

Le stabilisateur  à l’arrière va créer une poussée inverse pour éviter que l’avion sorte de l’eau. La poussée générée par le profil est au carré de la vitesse de l’écoulement du flux laminaire autour du profil.

Voilà en quelques mots pourquoi le rideur vole littéralement au-dessus du plan d’eau.

F ONE SUP PAPENOO SUPFOIL action

Comment maîtriser le foil en kitesurf?

Vous arrivez sur le spot avec votre nouveau jouet et vous avez tout de même un peu la boule au ventre (si vous n’avez pas un peu d’appréhension, prenez votre kite et revenez une autre fois). Et oui, ça ne va pas marcher du premier coup même si vous êtes super doué en kite!

Pour débuter, le vent idéal est de 10 à 18 noeuds avec votre 10 à 12m2 à boudins. Tout d’abord, il faut bien comprendre que le foil ne se gère pas avec les pieds, mais grâce au poids du corps, par le déplacement du bassin et des épaules.

Pour bien commencer, il faut garder uniquement le strap avant de la planche, afin de garder un point de repère et pouvoir facilement se libérer en cas de chute.

Le water-start est la première épreuve. Après avoir enfilé le strap avant et positionné votre foil parallèlement au plan d’eau, il faudra mettre un maximum de poids à l’avant de la planche afin que le foil ne se lève pas. Un mouvement assez difficile à effectuer puisque c’est exactement l’inverse que l’on fait, en termes de transfert de poids, avec une planche de type twin-tip. Le pied arrière lui est au-dessus du mât.

Une fois au planning, il faut absolument garder le poids à l’avant de la planche et ne pas penser à décoller, mais plutôt à rester scotché sur le plan d’eau avec sa planche. La vitesse augmentant, le foil va pouvoir devenir porteur et naturellement pousser la planche hors de l’eau et vous allez commencer à voler.

En résumé, il faut presque oublier sa jambe arrière pour parvenir à naviguer! Comptez minimum deux jours de navigation pour commencer à bien maîtriser le foil et ses subtilités.

Une fois que vous aurez appris à piloter votre avion, car c’est bien la sensation ressentie à ce moment précis de votre progression en hydrofoil, vous allez pouvoir commencer à faire vos premiers petits virages (slalom). V0us essayerez même de jiber ou de virer de bord.

Pour apprendre tout ça, un hydrofoil moins rapide, plus porteur, vous aidera dans votre progression

Voir tous les types d’hydrofoil sur le kite shop

 

Les 3 différents types de foil

Il y a  trois familles d’hydrofoils:

  • le foil débutant
  • le foil freeride
  • le foil de course ou race

 

L’hydrofoil débutant offre très peu de performances. Il est en aluminium avec des ailes plutôt souples comparé aux foils plus onéreux. La longueur du mât est de 55cm à 90 cm. On débute rapidement, car ils sont en général très porteurs et saturent à vitesse moyenne déjà. Après quelques sorties, on le revend généralement à un pote ou à un autre débutant, pour acheter un foil freeride ou race selon son style de ride et les sensations qu’on a envie de vivre.

Un foil freeride est très accessible. Le mât est généralement aussi en alu de 75 à 90 cm, par contre le fuselage et les ailes sont en carbone ou en carbone injecté composite. Il nécessite peu de vitesse pour voler et les accélérations sont progressives. On parle de foil ou d’ailes avant porteuses. Ils ont un profil qui permet de générer de la poussée plus tôt et évite donc “un peu” le fameux décrochement que tous les débutants subissent à leurs débuts. Ils sont évolutifs et pas beaucoup plus chers que les foils débutants. Certaines marques vous offrent la possibilité d’acquérir votre premier hydrofoil débutant avec une aile avant en carbone composite, ce qui réduit le prix du foil. Une fois que vous progressez, vous allez pouvoir racheter uniquement l’aile avant plus performante en carbone, de la surface de votre choix. Vous conserverez donc votre mât alu, si vous avez fait le bon choix d’acheter un mât de 90 cm. Vous aurez alors déjà un engin assez performant pour passer beaucoup de temps sur l’eau.

Par contre, vous n’allez pas en faire une bête de course, car un foil performant implique du carbone pour permettre au rideur d’aller vite. Les contraintes mécaniques deviennent importantes pour voler à plus de 30 knots de vitesse sur l’eau. Un hydrofoil de race a donc un mât de 95 à 110 cm pour permettre de donner plus d’angles afin de garder le maximum de l’aile avant dans l’eau pour mieux remonter au vent.

La longueur du fuselage va influer sur la stabilité longitudinale du foil. Plus il sera long, plus l’amplitude de l’oscillation sera diminuée et inversement. Dans le cas d’un fuselage court, le rideur bénéficiera d’un foil plus maniable. Il s’agit d’une règle générale.

Comparez les différents kitefoils sur Backside Shop.

 

Les avantages de l’hydrofoil

Le foil est parfait pour naviguer par petit temps, à partir de 6 noeuds.

Il permet d’être moins toilé qu’en twin tip et augmente de plus de 15 % la remontée au vent par rapport aux autres planches. Le rideur n’a donc plus l’impression de faire des allers-retours sur le spot, mais peut facilement monter au vent et redescendre au vent et ainsi exploiter l’entier du plan d’eau grâce à son foil.

A vous de jouer, achetez votre Kite foil (débutants et confirmés) sur notre boutique en ligne.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.