Test Gin Shaman V2 2019

test gin shaman

(Crédit Photo, Jérome Josserand)

Test Gin Shaman V2 2019 – Jérôme R.  1m80, 100kg

Je m’appelle Jérôme, je pèse environ 100 kg tous nus/tout sec, mon fils Julien pèse à peu près 70 kg. Je fais du parapente depuis 20 ans et du kite sur neige de façon occasionnel depuis 13/14 ans, et de manière très régulière depuis cet hiver (presque tous les week-ends). Je pratique le ski de rando/kite (j’ai la chance de pouvoir partager mes passions avec mes enfants et c’est vraiment sympa !). De façon plus occasionnelle, quand nous avons la chance d’avoir de la neige et du vent devant chez nous, j’aime bien tracter les enfants dans des luges (ça va vite au plus grand plaisir de tout le monde)

Jusqu’ à cette saison, je kitais avec de vieilles ailes du siècle passé. J’ai acheté toute la gamme des Gin Shaman V2 (4, 6 , 9 et 12 m2) et le saut est énorme. Nous sommes conquis par le choix de ces ailes, car elles vol aussi bien dans un pet de choucas que dans du vent turbulent et haché. Elles ont une facilité de mise en œuvre et de pilotage vraiment déconcertante. Elles sont super stables et sécures. Vous pouvez la laisser, tranquille, en bord de fenêtre pour donner un petit coup de main à un ami qui galère “incroyable“

Ces ailes sont tellement sympas, qu’elles vous laissent tout le plaisir de skier, anticiper votre direction et faire une petite godille, à la montée comme à la descente. Le ressenti et la gestion de la puissance est vraiment top. Passer une zone déventée en skiant à la descente devient un vrai jeu d’enfant ! Pour moi, le petit point négatif, c’est le sac de pliage qui est un peu court pour permettre de le fermer avec la barre. Je conseillerais la 4m2 et 9m2 pour une personne de +/-70kg, et la 6m2 et 12m2 pour une personne de 100kg Avec ces 2 tailles, par rapport au poids susmentionné, on se promène dans une gamme de vent située entre 10 et 45/50 km/h. Avec mes 100kg je me suis amusé dans des vents situés entre 40 et 60/65 km/h sans me mettre en danger. On se retrouve avec un petit avion de chasse devant nous, c’est GÉNIAL.

Pour faire descendre l’aile en douceur avec le frein, il ne faut pas tirer dessus trop fort, il suffit de simplement le ramener vers vous tout légèrement et avec douceur. Si l’on ne veut pas décoller sur une crête ou dans une pente raide, il faut absolument éviter de passer par le zénith, sans quoi, il vous faudra vous mettre en mode parapente. Franchement, je la conseille à tout le monde débutant comme expérimenté, c’est vraiment de super ailes, QUE DU BONHEUR !

Merci GIN pour ces magnifiques jouets
A+ Jérôme

Test Gin Shaman V2 2019 – Benjamin L.  1m72, 68kg 

Merci pour la diffusion de mon Test Gin Shaman 2019 !
Je kite sur eau et neige depuis le début des années 2000. Ma pratique sur l’eau est exclusivement orientée vague en surf strapless. Sur la neige, je suis en mode exploration de la montagne avec ski de rando, peaux, bâtons et matos de sécu dans le sac en plus des ailes. Habitant en montagne, je sors en moyenne 2 jours par semaine dans la neige en saison. Pour l’eau, les vagues sont plus lointaines à aller chercher donc c’est pour quelques trips par an.

Les Shaman V1 puis V2 me conviennent parfaitement pour mon utilisation sur neige. C’est une aile qui s’apprivoise très rapidement. Leurs comportement est très similaire aux ailes doubles-peaux, auxquelles j’étais habitué, que ce soit en termes de maniabilité, de virage, de border-choquer et de sensations en barre. On profite donc des avantages d’une aile monopeau qui sont: le poids, la solidité et la plage de vent très étendue avec une aile performante dont le shape reste bien en forme (pas de flap-flap désagréable comme sur d’autres modèles monopeaux). Mixé à du ski de rando, on peut facilement glisser deux ailes dans le sac et porter le tout sur une journée complète.

Plus sérieusement la 5eme ligne est très pratique et fonctionne parfaitement, même par vent fort. Je suis beaucoup plus serein en condition musclée et de plier les lignes puis la voile sans avoir à aller jusqu’à l’aile.

Les ailes monopeaux sont plus puissantes que les doubles peaux. Avec mon poids (plutôt léger) et ma pratique (montagne), j’utilise la 6m en taille max. Je n’ai pas besoin de plus. En aile unique je prendrais que la 6. Mais j’ai aussi une 4 dans le sac pour les jours ou ça souffle fort. En début de saison passée, je pensais plutôt être sur 4+9, mais je me suis vite rendu compte que la 9 était trop grande pour moi et que la 6 me suffisait même par vent très light. Quelques loops d’ailes permettent de grimper facilement dans la montagne, on perd un peu en puissance, mais on gagne en maniabilité et cela me convient mieux comme ça. Sur un spot plat, ou l’on ne peut pas profiter de la pente pour prendre de la vitesse, la 9 reste intéressante pour quelqu’un de mon gabarit.

En gros, il y a pour moi un coef 1,5 pour comparer une taille d’aile monopeau et doubles peaux. Je suis maintenant en 4+6 et avant j’étais en 6+9 doubles peaux (donc fois 1,5 sur les tailles)

Il y a un petit truc qui peut surprendre dans les premières minutes lors de la découverte de la Shaman, c’est la possibilité de faire un virage dérapé si l’on surborde l’aile, un peu comme sur un cerf-volant à poignées. Pour éviter de se faire surprendre au début on peut légèrement trimer l’aile. Ensuite, on s’y fait vite et c’est très pratique pour avoir différents types de virages disponibles et par exemple placer l’aile exactement où l’on veut dans la fenêtre sans qu’elle ne prenne de vitesse si le vent est fort ou rafaleux.

Je trouvais la barre V2 un peu trop lourde pour mon utilisation « backcountry ». Je suis très content que Gin propose cette année la Gin Ice Bar V3 simplifiée et allégée, qui correspond mieux au programme de cette Shaman.
(Review rider de Décembre 2018)

Se renseignez sur les différentes tailles et les prix de la Shaman c’est ici !!

 

test gin shaman

(Crédit Photo, Jérome Josserand)

 

Test Gin Shaman V2 2019 – Thierry L.  1m87, 80kg

Vieux kiteur… ancien planchiste et parapentiste, préférence eau, kiteski depuis 1994, Kitesurf depuis 1998, environ 100 sessions/ an

Je ride Shaman 6 et 9. Très content. Des ailes extrêmement légères, comme un peu toutes les monopeaux à ceci près que les Shamans ont des caissons fermés en bord d’aile: résultat, elles flappent beaucoup moins que les Ozone Blizzard et les Flysurfer Peak. Profil très stable tout le temps, mais à comparer, particulièrement en virage. Elles volent avec très peu de vent grâce à leur poids.

Les croisillons intercaissons stabilisent aussi le profil ce qui rend l’aile compacte malgré le monopeau. Je trouve incroyable la stabilité du profil en virage, très proche d’une aile à caisson grâce aux caissons fermés sur les oreilles.
Redécollage dans n’importe quelle situation de chiffon. Pour autant qu’elle ne soit pas dans son sac, elle va redécoller…

C’est l’aile ultime de celui qui veut rider en condition de randonnée. Très légère et peu volumineuse, on peut facilement embarquer 2 tailles et la Gin Iced Bar V3 dans un sac qui reste décent, ce qui couvre une plage gigantesque de vent. Si tu es d’accord d’ajouter 3-4kg (1kg pour la 6, 1.3 pour la 9, une bricole pour le harnais) à ton sac de rando, tu as en plus de quoi rider si les conditions sont bonnes. Certes avec un peu de volume en plus quand même.

Question sécurité qui est un point important: les ailes à caissons fermés, ou pires les ailes à boudin, gardent un fond de puissance même posée au sol. Une aile monopeau bien plaquée au sol par les arrières n’a plu rien à dire. C’est le kill total et c’est très sécurisant, surtout en montagne.

À l’opposé, une aile à caisson blindée d’air va mettre un sacré moment avant d’être rangée, et si c’est fort, c’est très inconfortable sur la neige…, même l’aile à boudin est plus simple à gérer. La monopeau c’est la perfection pour ça.
Pour celui qui veut faire du vol de pente, et des monstres sauts, je ne peux pas trop m’exprimer. Mais je n’ai pas l’impression que ce serait le meilleur choix.

Je la conseille sans hésiter. Surtout pour quelqu’un qui veut s’initier au caisson en hiver ou au kiteski tout court sans vouloir embarquer tout son kit d’été.

Les plus ++
Poids volume encombrement
Qualité du produit
Conception locale par des parapentistes qui s’y connaissent…
Caissons fermés sur les oreilles
Stabilité
Simplicité de mise en œuvre
Redécollage
Sécurité
Qualité de vol proche du caisson

Les moins –
Hang time
Sustentation en saut
Le look. Une caisson hyper affûtée c’est quand même beau…

(Review rider de Décembre 2018)

Se renseignez sur les différentes tailles et les prix de la Shaman c’est ici !!